06/05/2010

Grippe AH1N1 : en Belgique, elle existe toujours

La grippe AH1N1 devait être l'occasion pour "notre" Lolo fédérale de montrer l'étendue de ses capacités, nonobstant ce qu'en disent les gens qui se contentent de constater.

Nous savons tous ce qu'il en est advenu : une campagne hystérique de vaccinations inutiles, aux vertus de laquelle la majorité des Belges croyait si peu que des millions de vaccins inutilisés traînent dans les placards du sinistère de la Maladie, et ils continueront d'agacer les dents de nos fils.  ;o)

Mais outre le fait que cette campagne de vaccination ne servait à rien d'autre qu'à jeter notre argent par portes et fenêtres (110,2 millions d'euros, à peine...), il y a mieux : "L'état belge devra indemniser les éventuelles victimes du vaccin contre la grippe mexicaine" nous informe Le Soir.

"Le contrat passé entre le gouvernement et la firme pharmaceutique GSK, portant sur l'achat de 12,6 millions de doses de Pandemrix, le vaccin contre la grippe A/H1N1, a été conclu sans appel d'offre et garantit à GSK le rejet de toute la responsabilité sur le gouvernement en cas de décès et d'effets secondaires graves liés au vaccin."

Est-ce bien légal, d'acheter pour 110,2 millions d'euros de marchandises sans faire d'appel d'offres?

"Le Pandemrix contient du AS03, un adjuvant controversé qui n'a jamais été testé sur les populations à risques (femmes enceintes, personnes âgées, etc.) avant les campagnes de vaccination contre la grippe A/H1N1"

ASO3? Ah! oui... c'est le fameux adjuvant dont notre Lolo fédérale se félicitait...

Mais que dit-elle pour se justifier? "De son côté, la ministre fédérale de la Santé, Laurette Onkelinx (PS), ne regrette pas d'avoir signé ce contrat, préalablement validé par le gouvernement."

Donc, pour notre Lolo,

-le vaccin n'était pas un inutile gouffre à millions;

-des morts éventuels pour cause d'adjuvant non testé ne seraient que des dégâts collatéraux;

-il est naturel que l'état (c'est à dire : les contribuables) supporte les conséquences de ce choix, plutôt que GSK;

- et enfin, par voie de conséquence, la grippe AH1N1 a réellement existé, et son danger a justifié les millions perdus.

Mais comment se fait-il alors que dans la presse anglaise, je trouve ceci : "Le National Health Service est obligé de réduire son offre de soins à cause du coût très élevé de la peur engendrée par la grippe porcine (premier nom de AH1N1), qui s'est révélée infondée." (source ici)

Comment se fait-il qu'une vérité outre-Manche devienne un quasi mensonge en Belgique?

 

Scare: The cost of the swine flu costs primary care trusts £340,000 - and has forced the NHS to cut services

Commentaires

Cher As,
Voici une application merveilleuse de ces lots de vaccins invendus.
L'assistance au suicide avec indemnisation:
On se fait vacciner une centaine de fois, puis on meurt par overdose.
Le médecin-légiste ne peut que constater que la mort est due au vaccin et à son adjuvant.
Les héritiers (car certains suicides sont justifiés par des problèmes financiers) seront reconnaissants à notre gentille ministre qui les indemnisera.
Amitiés

Écrit par : Armand | 06/05/2010

Lolo, ou la catastrophe à visage humain ! Je sens que cette grippe A va encore faire des ravages, mais pas ceux que nos polytocards et autres eurocrates nous avaient prévus à coup de slogans dignes de la fin du monde ...

Voilà ce qu'il arrive lorsque la gestion de la chose publique est laissée dans les mains de singes écervelés et plus préoccupés par leur carrière sans relief que par le devenir de leurs administrés ...

Comme les élections tant attendues approchent, on devrait mettre sur les panneaux électoraux le slogan suivant : "la politique nuit grâvement à la santé de l'état belge" ...

Écrit par : Intimidator | 07/05/2010

Les commentaires sont fermés.