07/05/2010

MRSA et Sida

File:MRSA SEM 9994 lores.jpg

 

Au fil de mes lectures, je suis tombé sur ceci : si je vous dis MRSA, que répondez-vous?

Si vous me dites "Wadesda?" ("C'est quoi ça?" en langue morte bxloise), vous vous trompez : le syndrôme du MRSA signifie Methicillin Resistant Staphylococcus Aureus.

Ce staphylocoque commun se trouve partout, tout le temps, et entre autres sur notre peau. Généralement inoffensif, il lui arrive d'être responsable d'infections graves, touchant particulièrement les drogués qui utilisent des aiguilles sales pour s'injecter leurs crasses (l'effet est facile, je sais...), ou des malades ayant subi des interventions chirurgicales en milieu hospitalier.

Le MRSA est en hausse constante. On considère qu'il a été responsable de 18 000 morts, et de beaucoup plus de lésions graves, dans les hôpitaux américains en 2005.

Il tue donc plus que le SIDA.

Le problème, c'est qu'il ne jouit pas du côté glamour de ce dernier, et qu'aucun groupe humain ne l'identifie comme une menace précise et discriminante.

On peut donc dire que le SIDA est comme la vitesse au volant : l'arbre qui empêche de voir la forêt.

Commentaires

Fichu staphylocoque doré (ou mersa) Il a emporté 4 de mes connaissances dont un ami d'enfance.
Je ne connais pas un seul mort du sida!
Pourtant, même du temps de ma jeunesse folle, les cousines œuvraient à "visage découvert"...

Écrit par : Tony | 07/05/2010

Les commentaires sont fermés.