11/05/2010

Perquisitions à Saint-Gilles, silence de la RTPS

 

Perquisitions à la maison communale de Saint-Gilles

Bonjour!

La saison des élections approche à grands pas, et ça se remarque à divers signes discrets...

"Perquisitions à la maison communale de Saint-Gilles" nous apprend belga, qui se départit un peu de son équanimité habituelle. Pour quelle raison a-t-on envoyé les flics fourrer leur nez dans les affaires de Charles, le grand Picqué?

"Une série de perquisitions ont été menées au sein de l'administration communale de Saint-Gilles dans le cadre d'une enquête sur le détournement de subsides."

Si on ne peut même plus utiliser les subsides comme on veut, où va la Belgique?

"Visant surtout le service "Prévention", les perquisitions ont également eu lieu chez le secrétaire communal et chez Charles Picqué. Elles ont été menées il y a une quinzaine de jours, mais ont été soigneusement tues jusqu'à présent."

Soigneusement tues jusqu'à présent? Oh! L'information serait muselée en Belgique?

"Le 26 avril, une vingtaine de policiers ont débarqué dans divers locaux du service "Prévention" saint-gillois. Ils ont également perquisitionné le service du personnel communal et l'échevinat ayant la tutelle des contrats de sécurité et de prévention. Le cabinet du bourgmestre Charles Picqué (PS) a aussi été visité.

Des heures supplémentaires fictives auraient été payées à des fonctionnaires communaux, en détournant des subsides du ministère de l'Intérieur accordés par le fonds "Sommets européens"."

N'était-ce pas le même Picqué qui s'était plaint il y a peu de temps de n'avoir pas assez d'argent pour assurer la sécurité des sommets européens?

Mais comment croire que notre presse si libre et si respectueuse de la liberté d'expression taise des infos gênantes pour un zélu de la Bande des Quatre (ps, CDh, éCOLO, mr) ?

 

"Pas de débat avec les petits partis à la RTBF" nous apprend toujours belga.

Comment? A la RTPS, l'info ne serait ni libre ni respectueuse des idées autres que celles du ps?

"Le Conseil d'administration de la RTBF a interdit l'intervention des petits partis dans les débats électoraux.

La Bande des Quatre cadenasse le débat

La rédaction de la RTBF avait proposé au CA" (conseil d'administration) "de mettre les petits partis démocratiques" ;o) "en présence des quatre partis francophones disposant de parlementaires (PS, MR, Ecolo, CDH) et qui sont aussi les quatre partis représentés au sein du conseil d'administration. A l'unanimité, le CA a rejeté cette hypothèse."

Ca me rappelle ce que disait le regretté Nikita Krouchtchev en parlant de la liberté d'expression des dissidents russes "Pourquoi je mettrais des poux sous ma chemise?"

 

Commentaires

Ne nous faisons pas d'illusions... si une enquête et des perquisitions ont été menées c'est qu'un des larrons n'a pas reçu son bakchich et a cafté...

Écrit par : Tony | 11/05/2010

Cher As,
Ce n'est probablement qu'une illusion, mais je crois que tu n'aimes pas beaucoup les socialistes.
Citation sans aucun rapport: "Scandales, pots de vin, accidents, meurtres, hooliganisme, magouilles, dénonciations, dopage, coups bas, tricherie, caisses noires, inculpations, violence... L'important est de participer." (Philippe Geluck.)
Amitiés.

Écrit par : Armand | 11/05/2010

« Évidemment, les gens simples ne veulent pas la guerre. [...] Mais, après tout, ce sont les chefs d’un pays qui déterminent la politique, et c’est toujours facile d’entraîner les gens, que ce soit dans une démocratie, une dictature fasciste, un Parlement ou une dictature communiste. [...] On peut toujours manipuler les gens pour qu’ils appuient leurs chefs. C’est facile. Tout ce que vous avez à faire est de leur dire qu’ils sont attaqués et dénoncer les pacifistes pour manque de patriotisme qui expose le pays au danger. Ce stratagème marche de la même façon dans tous les pays. »

Oui… Goering avait raison… Il suffit d'angoisser les gens pour se porter à leur secours avec lois, répression, taxes… Et le peuple, idiot, se laisse faire!

Je pense de moins en moins de mal des politiciens et de plus en plus des gens qui les élisent. Et ceux là sont tout autour de nous… Nous sommes encerclés… Ça fait froid dans le dos, non?

Écrit par : Amadeus | 11/05/2010

Les commentaires sont fermés.