18/05/2010

Eyjafjallajökull : le Met Office anglais voit des nuages partout

 

A traveller rests with her luggage as flights were delayed at Heathrow yesterday

 

Bonjour!

Avant-hier, au moins 50 000 voyageurs ont été coincés dans les aéroports anglais pour, tadaaam, vous l'avez deviné : un nuage de cendres qui n'existait pas.

Ou du moins, s'il existe vraiment (on le voit sur les photos satellitaires, lorsqu'on les retravaille sur ordinateur), il est tellement ténu que les compagnies aériennes britanniques - ordinairement si respectueuses de l'autorité - ruent dans les brancards et demandent ouvertement des comptes.

Qui est responsable de ce nouveau bide? L'habituel suspect : le Met Office anglais (office des prévisions météo).

Comment cela s'est-il produit? Une fois de plus, les modèles ont supplanté les mesures réelles. Alors que les prévisionnistes du Met Office obtenaient la fermeture des aéroports en prévenant de l'arrivée d'un nuage de cendres noires, un avion envoyé pour vérifier sa présence revint les ailes vides : le nuage n'existait pas!

Comme l'a dit Willie Walsh, patron de British Airways (savourez ses euphémismes so british) "Je crains très fort que nous nous trouvions en face de décisions d'ouverture et de fermeture d'aéroports basées sur un modèle théorique.

Il n'y avait pas de preuve de la présence de cendres dans le ciel de Londres, et pourtant (l'aéroport d') Heathrow a été fermé."

Michael O'Leary (Ryanair) a été plus agressif (damné Irlandais sans éducation!) : " Il est franchement ridicule que les vols de millions de passagers soient interrompus chaque jour par un modèle généré par ordinateur qui est dépassé, inapproprié et imaginaire."

Cela dit, rappelez-vous que le Met Office anglais compte parmi les plus virulents défenseurs du mythe de l'origine humaine du réchauffement global (qu'on n'ose plus appeler réchauffement de nos jours; la nouvelle formule consacrée est changements climatiques... pourquoi? ;o)  ) , et pour cela ses prévisionnistes se basent sur... vous l'avez deviné : des modèles informatiques!

Et comme ces modèles plaisent énormément aux clowns qui nous "gouvernent", de même que la restriction des déplacements des manants que nos sommes à leurs yeux, vous comprenez pourquoi ils les tiennent en aussi haute estime, malgré leurs évidentes et incroyables lacunes.

(article original ici)

Commentaires

Bonjour, As. Hier, à la radio, Schouppe a adressé de virulentes remarques aux renards des compagnies aériennes.
Il a prévenu qu'il ne se laisserait pas intimider par les fanfaronnades des compagnies aériennes, seulement obsédées par des considérations financières alors que les interdictions sont basées sur des observations scientifiques irréfutables, provenant des meilleurs experts.
Pas question d'envoyer les gens au casse-pipe!
Quel père de famille!

Écrit par : Tony | 18/05/2010

30.000 Vols par jour dans le ciel européen Bonjour,

Tout à fait d'accord avec vous sur votre point de vue concernant les faux nuages.

Cependant, ce volcan en éruption attire plutôt mon attention sur la gabégie énergétique et polluante due à la quantité inimaginable de vols vers ou départ des aéroports européens : 30.000 VOLS par jour !

Tout cela pour permettre des tentatives de "croissance" et de bénéfices des compagnies aériennes de tous types (low costs et autres), des incitations aux voyages plus ou moins lointains en avion, des voyageurs qui ne pensent plus qu'aux voyages et aux déplacements en avion.

Combien de millions de barils sont consommés quotidiennement ?!

Ne devrait-on pas se poser la question concernant ces centaines de voyages en avion ?! Sont-ils réellement utiles ? est-on obligé de se déplacer parfois pour une réunion de quelques heures ? Est-il obligatoire de penser "étranger et loin" pour partir en vacances ? N'y a-t-il que la Turquie, l'Afrique, la Grèce, Ibiza et Majorque ?

Doit-on obligatoirement prévoir des voyages de fin d'études coûteux et lointains (USA, Afrique, etc.) ?!

Ne serait-il pas temps de penser décroissance et d'arrêter ce gaspillage des ressources exlusivement lié à des voyages qui pour la plupart sont inutiles !?

DB

Écrit par : Didier BERTRAND | 18/05/2010

Bonjour Tony, Schouppe, c'est notre poète à nous : il sait mieux que les autres comment couler une entreprise avec panache (de cendres?). Après la SNCB et ABX, voilà qu'il a enfin eu l'occasion de s'en prendre au paquebot Belgic. Avec lui, plus besoin de flamingants rabiques pour en arriver à une scission précipitée.

Bonjour Didier,
les seuls vols inutiles et qui me choquent sont ceux que "nos" zélus nous obligent à leur offrir.

Tous les autres, ceux que leurs bénéficiaires se paient eux-mêmes, me semblent très utiles pour eux.
S'ils ne l'étaient pas, ces voyageurs ne feraient pas les frais parfois importants qu'il faut engager pour les entreprendre.
Quant à moi, je ne me sens pas le droit de décider à la place des autres de ce qui est utile ou non.
Tout en espérant qu'on n'en arrive pas à ce genre de folie, je laisse ce "travail" aux habituelles cohortes de politiciens et de fonctionnaires, qui croient pouvoir tyranniser les autres au nom de leurs lois et de la reine administration.

Écrit par : l'as | 18/05/2010

Les commentaires sont fermés.