31/05/2010

Girls in Hawaii : le batteur est mort

Lorsqu'il m'a rencontré hier matin, mon fils aîné était tout retourné.

-"J'ai vu un mort.

- Ah...

- Je sortais du tunnel Botanique. En face, à hauteur de Madou, une petite voiture genre Clio était accidentée. Carrément coupée en deux. Deux ou trois bagnoles de flics faisaient barrage. Une ambulance se trouvait aussi sur place. Sur une civière, emmailloté comme une momie, un corps. Seuls ses pieds dépassaient de la toile, bizarrement dressés vers le ciel. Sale image pour un dimanche, au petit matin."

Aujourd'hui, je lis ceci :

"Le batteur des Girls in Hawaii est décédé

Les Girls in Hawaii sont sous le choc. Denis Wielemans, le batteur du groupe et frère du chanteur, Antoine, est décédé ce dimanche vers 6 heures du matin à Bruxelles.

Le jeune homme a perdu le contrôle de son véhicule dans le tunnel Madou avant de percuter un feu de signalisation. Il est décédé sur place.

Denis Wielemans était âgé de 27 ans."

-"Il s'agit peut-être d'un suicide," ai-je lâché à mon fils cadet, lorsque je lui ai parlé de cet entrefilet.

- Que dis-tu? a demandé mon aîné, rentré sur ces entrefaites.

- Papa a décidé que le batteur du groupe Girls in Hawaï - tu sais, celui que tu as vu sur une civière ce matin - s'est suicidé au volant de sa bagnole, a raillé mon cadet.

- Je n'ai rien décidé : j'ai dit que c'était possible.

D'une part, parce que deux fois plus de personnes se suicident en Belgique qu'il n'en meurt "dans des accidents de la route", et ce malgré le fait qu'est considérée comme morte sur la route toute personne décédée endéans les 30 jours suivant son accident, et ce sans préjuger de ce qui l'a vraiment tuée...

D'autre part, parce qu'un certain nombre d'accidents mortels sont aussi des suicides, mais au volant. Je vous rappelle que j'ai personnellement connu deux jeunes qui l'ont fait : l'un, en allant s'encastrer un jour sec et chaud dans l'unique arbre qui se trouvait le long d'une longue ligne droite; l'autre, en percutant frontalement un bus à Ninove. Il roulait à 200 km/h sur sa moto et a bien visé le centre du bus, qui venait en sens inverse et était totalement évitable.

Dans les deux cas, ils étaient dépressifs et avaient des problèmes financiers et sentimentaux.

Pour ce qui concerne le malheureux batteur que tu as vu, il est allé se planter dans un feu de signalisation. Comme il n'y a pas de feu dans les tunnels, il l'a volontairement cherché.

- C'est faux : il a percuté un muret de séparation, a précisé mon fils aîné.

- Bravo au journaliste : il s'est vachement bien documenté! Cela dit, le tunnel Madou est en ligne droite. Il n'a donc pu rater un virage...

- Non : il y a quand même une légère courbe à cet endroit.

- Il est possible qu'il s'agisse vraiment d'un accident, lié à une sortie du samedi soir qui aurait mal tourné. Néanmoins, cataloguer sans se poser de questions cette mort dans la rubrique "accidents mortels de la route" arrange flics et politiciens : ils en vivent, et grassement."

Commentaires

Bonsoir, As. Ok, tout est possible, mais compte tenu de l'heure de "l'événement", il est tout aussi possible que le conducteur se soit endormi au volant... peut-être même sous l'effet de "quelque chose"?
Quoi qu'il en soit, c'est triste.
Je connais aussi des suicidés de la route... avaient-ils pensé à ceux qui doivent ramasser les morceaux?

Écrit par : Tony | 31/05/2010

... Au delà de l'accident, On perd dans ce tragique crash un des meilleurs batteurs de la nouvelle génération rock belge ...

Écrit par : Intimidator | 31/05/2010

Ben oui… …il est deux fois plus dangereux de vivre avce soi-même qu'avec une voiture! Le suicide tue entre deux et trois fois plus!
Mais ici, ce sera catalogué dans accident de la route, drame de la vitesse… Ça manque encore de radars!

Écrit par : Amadeus | 01/06/2010

Les commentaires sont fermés.