26/06/2010

Cyclistes contre bagnoles : qui l'emporte?

"Une cycliste fauchée par un camion à Hasselt" nous apprend belga.

"Vendredi vers midi, une cycliste a perdu la vie dans d'un accident de roulage survenu à Kermt (Hasselt). Originaire d'Hasselt, la victime a traversé la chaussée et a été happée par un camion. Les services de secours n'ont pu la réanimer. Elle avait 72 ans."

Ce fait divers tragique est raconté en termes bien mesurés, vous ne trouvez pas? Je suppose que cela signifie que la cycliste était dans son tort jusqu'à la gauche. Il faut dire que les clowns qui nous "dirigent" font croire aux cyclistes et aux piétons que le code de la route s'adresse uniquement aux automobilistes. Ils leur donnent aussi l'illusion que les lois de la Physique ne peuvent rien contre leurs lois de papier, et que les camions tout comme les voitures peuvent passer de 50 - ou plus - à 0 km/h instantanément.

Il n'en est rien.

Cette préférence éhontée pour les cyclistes a ses propres effets pervers. Sean Fitzgerald, un automobiliste anglais, a été condamné il y a quelques semaines à 25 ans de prison pour avoir volontairement écrasé un cycliste. Voici les faits : arrêté avec sa voiture derrière un camion de voirie occupé à charger des poubelles (tiens! en Angleterre aussi, ils connaissent ces petits jeux...) Fitzgerald fut doublé par Paul Webb, qui circulait à vélo. En passant, celui-ci avait cassé son rétro en le heurtant. Fou furieux, le conducteur s'extirpa de la file et rattrapa Webb 70 mètres plus loin. Il sortit de sa voiture pour lui parler, mais le cycliste ne voulut pas l'entendre et accéléra. Fitzgerald remonta dans sa voiture et l'emboutit volontairement, le propulsant à 20 mètres. Ensuite, il s'enfuit. Webb mourut des suites de ses blessures.

Ce meurtre est inexcusable, évidemment, mais compréhensible : l'injustice continuelle dont les législateurs se rendent coupables envers les automobilistes l'explique. D'abord, parce que la police se fout des particuliers victimes de vandalisme. Ensuite, parce que la préférence absurde et illégitime accordée aux usagers dits faibles peut amener certains à ce genre d'actes extrêmes.

Chez nous aussi, cela pourrait arriver : "Condamné pour tentative de meurtre sur un cycliste

Le 8 juin 2007, après avoir bu de l'alcool chez un ami, le prévenu est rentré chez lui en voiture. Irrité d'avoir été contourné par un cycliste, il a entamé une course-poursuite. Ne pouvant lui échapper, le cycliste a abandonné son vélo et s'est réfugié dans un jardin.
 
Arrachant la clôture avec sa voiture, le violent a manoeuvré pour atteindre sa victime. Après avoir percuté une voiture en stationnement, l'irascible a pris la fuite en traînant le vélo de sa victime."
(Digne d'un film comique, vous ne trouvez pas?)

"Le ministère public avait requis quatre ans de prison avec sursis et une déchéance à vie du permis de conduire. Précisant qu'on n'avait pas d'éléments prouvant l'intention de tuer et que le tribunal ne pouvait s'appuyer que sur des suppositions de témoins, la défense a plaidé l'acquittement.

Pascal V. a écopé de 3 mois de prison avec un sursis de 3 ans pour ce qui excède la détention préventive. Pour avoir pris la fuite, l'intéressé a été condamné à 6 mois de prison et une déchéance du permis de conduire pour un an avec un sursis probatoire de 3 ans." (Remarquez comment les journalistes subventionnés rapportent les faits : le titre annonce "tentative de meurtre", ce qui est très grave, alors que le juge n'a retenu que la conduite sous influence, les dégradations volontaires et le délit de fuite...)

Permettez-moi de clore cet article portant sur les effets pervers de l'injustice institutionnalisée par ce fait réel, dont mon épouse a été témoin.

Elle se trouvait dans sa voiture rue de la Paix à Ixelles, rue étroite s'il en fût. Roulant en sens inverse, tout à son aise, une cycliste occupait une bande de circulation entière. Incapable de la doubler, un automobiliste marocain la suivait à 10 km/h. Soudain, il utilisa un arrêt de bus pour la dépasser par la droite en accélérant. Trois autres arabes se trouvaient à son bord. L'un des passagers, assis à la place arrière gauche, avait baissé sa vitre et il poussa violemment le guidon du vélo pour le faire tomber. La cycliste vacilla mais parvint à redresser son engin. Le temps qu'elle comprît ce qui lui était arrivé, et pourquoi, la voiture était loin.

Ça arrivera de plus en plus souvent, et pas toujours avec des conséquences aussi bénignes.

Commentaires

Cher As,
A quoi as-tu vu que l'automobiliste au mauvais caractère était marocain et pas un belge de retour de vacances dans le midi et tout bronzé?
Allons, je blague: je sais que statistiquement, les cyclistes se conduisent moins bien que les "motorisés", le permis de conduire n'étant pas encore obligatoire pour eux.
Amitiés.
P.S. Que je suis heureux de ne plus posséder de bagnole!

Écrit par : Armand | 26/06/2010

Bonsoir Armand, je n'ai pas vu : c'est mon épouse qui a assisté à l'exploit et me l'a rapporté. Quant aux vacances... ce que je raconte a eu lieu en avril. Peu de chances d'un Européen aussi bronzé en ce mois de poissons.

Écrit par : l'as | 26/06/2010

Cher As,
Pour ne pas mettre en doute la parole de ta femme, je dirai que l'automobiliste peu courtois revenait de son banc solaire... ;) lol et HAHAHA
Autre possibilité: l'automobiliste égoïste avait été enduit d'un gâteau au chocolat. Le gloupier n'avait pas de tarte à la crème sous la main...
Amitiés

Écrit par : Armand | 27/06/2010

EN CHINE… …les vélos se tuent entre eux par accidents de la route. 220.000 cyclistes perdent la vie chaque année dans ce pays. Soit, 150% de morts sur la route à vélo par rapport au nombre de tués sur nos routes en voiture, chiffres rapportés à la population, évidemment!

On n'empêchera jamais les sanguins de s'entretuer. Une femme a donné un coup de volant intentionnel pour me faire tomber à moto, il y a une vingtaine d'années. Je suis tombé… Rond point Montgomery.

C'est pas les radars qui vont empêcher ça, mais une autre façon de concevoir l'éducation civique des gens. Mais çaaaaa… ça rapporte pas!

Lire aussi "La dimension cachée " de E.T. Hall (Seuil). dans lequel il montre que nos réflexes d'animaux territoriaux provoquent chez nous des colères impulsives. Si on n'a pas appris à se dominer et à prendre de la hauteur… ça provoque ce que tu décris. Livre passionnant.

Écrit par : Amadeus | 29/06/2010

Mettons les choses au point : accrocher un rétroviseur à vélo, ce n'est pas du vandalisme, c'est un incident. Le vandalisme existe, malheureusement, mais cela n'a rien à voir avec les cyclistes. Par contre, si une voiture est parquée illégalement sur un trottoir ou une piste cyclable, ce n'est plus une voiture, c'est un déchet privé abandonné sur l'espace PUBLIC, et il n'y a aucun mal à le faire comprendre à son dangereux propriétaire.
- Poursuivre un cycliste en voiture, c'est en soi une tentative de meurtre, étant donné que, comme vous le dites vous même, les voitures ne peuvent passer de 50 à 0 km/h instantanément, elles constituent une arme dans ce cas.

Je me permet de vous dire que je suis choqué par votre article qui tente de justifier des actes criminels, et vous rappelle quelques règles élémentaires dictées par la Physique :
- le cycliste doit garder un mètre par rapport aux voitures garées à sa droite, ce qui l'amène à rouler quasiment au milieu de la bande. L'automobiliste doit garder une distance d'un mètre en le dépassant , ce qui fait que dans les rues à sens unique étroites, comme il y en a beaucoup à Bruxelles, il n'est souvent pas possible de dépasser un cycliste. Klaxonner est une infraction également.

Écrit par : franky | 24/08/2010

Les commentaires sont fermés.