28/06/2010

Escroqueries au parcmètre

http://media.skipass.com/photos/imagebank/12082.jpg

On connaissait ce secret de politichinelle : l'obligation faite aux flics bruxellois (et belges?) de dresser 10 PV par jour.

Cette obligation soulève la question de la pertinence des amendes : sont-elles là pour ramener les contrevenants "sur le droit chemin", ou pour remplir les caisses de la police et de l'état? Par ailleurs, cette contrainte ne pourrait-elle les pousser à "faire du chiffre" plutôt qu'à appliquer la loi?

À Westminster (Angleterre), c'est avéré : les gardiens privés de parcmètres doivent dresser au moins 1,5 PV par heure. Pour y arriver, ils inscrivent tout et n'importe qui ou quoi, même - évidemment - des automobilistes n'ayant commis aucune infraction.

Si ces derniers paient, tant mieux. C'est seulement s'ils contestent l'amende que la société NSL (plus grand gérant de stationnements payants de Grande Bretagne) laisse tomber les poursuites. (article original ici).

Croyez-vous que le même effet pervers puisse exister chez nous, et qu'il ne soit pas uniquement le fait d'entreprises privées?

;o)

Embouteillages organisés par les politiciens belges

 

Fichier:Auto stoped highway.JPG

J'ai entendu deux flamands discuter ce matin.

- "Tu te rends compte, disait l'un. Je suis parti de Gand à 6h30, et je viens à peine d'arriver ici."

Ils se trouvaient au centre de Bruxelles, et il était 9 heures.

-"Je ne sais pas ce qu' "ils" fabriquent encore. Ils veulent nous rendre fous. Depuis qu'on a commencé les travaux, je mets une heure trente pour aller d'Audenarde à Gand. La circulation se fait sur une seule bande!"

Les gens râlent de plus en plus. Chaque jour ils sont plus nombreux à se rendre compte qu'il s'agit de plans délibérés des politiciens pour limiter leur liberté de circulation, et leur interdire d'utiliser leurs véhicules privés.

Mais râler ne sert à rien : tant qu'on les réélit, les politiciens s'en fichent. Ils ne placent le "débat" que sur les sujets qu'ils choisissent; les questions auxquelles ils daignent répondre sont soigneusement filtrées. Les aspirations de ceux qu'ils "représentent" ne les intéressent pas du tout.

D'ailleurs, il faut constater que la volonté de réduction de la liberté de déplacement des habitants n'est pas limitée à la Belgique. Il s'agit d'un plan européen décidé au niveau de sa super-administration. Je n'ai pas d'éléments pour en juger, mais peut-être les politiciens américains suivent-ils la même politique.

Que ce soit le cas ou non, il faut se demander pourquoi, par qui et ce plan a été décidé, et quel crédit on peut encore accorder à l'idée de démocratie dans nos pays.

Ensuite, il faut se demander par quels actes on peut les faire changer de politique.

Opel GT de 1970

Bonjour!

Je poste ces quelques images du beau coupé Opel GT des années '70, qui existait en deux motorisations : 1300 et 1900cm3.

(Addendum : suite aux réflexions de mes commentateurs, qui sont tous bien plus savants que moi, je le confesse : non, la GT n'a jamais été motorisée par un 1300cm3, mais bien - horresco referens! - par un 1100 cm3 développant 67 misérables chevaux SAE. Pourtant, les amateurs ne s'y sont pas trompés : on n'en commercialisa que quelques centaines d'exemplaires, pour une production totale de plus de 103 000 voitures en tout, dotées d'un 1900 de bonne qualité qui les amenait à +- 185 km/h de pointe. Vraiment pas mal pour ce prix, et pour les routes de l'époque).

 

http://www.opel6070club.com/oulu03/gt70_ulko.jpg

 

Son moteur poussait des rugissements extrêmement convaincants, et cette belle bagnole était vive, agile et très amusante à conduire.

Selon le constructeur, il s'agissait d'un coupé 2 + 2 places. Mais ce "+2" était à mourir de rire : un ami en possédait une, et un jour où j'étais allé lui rendre visite avec ma copine du moment, il avait proposé de nous reconduire chez nous - ma guimbarde étant à l'entretien.

Toujours galant, j'avais laissé ma dulcinée s'asseoir sur le siège baquet passager, et, tête la première, j'avais rampé à l'arrière pour caser mon mètre quatre-vingts sur la banquette. Dès que le moteur se mit à tourner, je supportai stoïquement les 20 minutes de trajet en position foetale, sentant les angles du banc (de torture) m'enfoncer les côtes à chaque soubresaut de l'Opel.

L'expérience et les voyages forment la jeunesse!

;o)

 

http://www.opel6070club.com/oulu03/gt70_ulko2.jpg

26/06/2010

Cyclistes contre bagnoles : qui l'emporte?

"Une cycliste fauchée par un camion à Hasselt" nous apprend belga.

"Vendredi vers midi, une cycliste a perdu la vie dans d'un accident de roulage survenu à Kermt (Hasselt). Originaire d'Hasselt, la victime a traversé la chaussée et a été happée par un camion. Les services de secours n'ont pu la réanimer. Elle avait 72 ans."

Ce fait divers tragique est raconté en termes bien mesurés, vous ne trouvez pas? Je suppose que cela signifie que la cycliste était dans son tort jusqu'à la gauche. Il faut dire que les clowns qui nous "dirigent" font croire aux cyclistes et aux piétons que le code de la route s'adresse uniquement aux automobilistes. Ils leur donnent aussi l'illusion que les lois de la Physique ne peuvent rien contre leurs lois de papier, et que les camions tout comme les voitures peuvent passer de 50 - ou plus - à 0 km/h instantanément.

Il n'en est rien.

Cette préférence éhontée pour les cyclistes a ses propres effets pervers. Sean Fitzgerald, un automobiliste anglais, a été condamné il y a quelques semaines à 25 ans de prison pour avoir volontairement écrasé un cycliste. Voici les faits : arrêté avec sa voiture derrière un camion de voirie occupé à charger des poubelles (tiens! en Angleterre aussi, ils connaissent ces petits jeux...) Fitzgerald fut doublé par Paul Webb, qui circulait à vélo. En passant, celui-ci avait cassé son rétro en le heurtant. Fou furieux, le conducteur s'extirpa de la file et rattrapa Webb 70 mètres plus loin. Il sortit de sa voiture pour lui parler, mais le cycliste ne voulut pas l'entendre et accéléra. Fitzgerald remonta dans sa voiture et l'emboutit volontairement, le propulsant à 20 mètres. Ensuite, il s'enfuit. Webb mourut des suites de ses blessures.

Ce meurtre est inexcusable, évidemment, mais compréhensible : l'injustice continuelle dont les législateurs se rendent coupables envers les automobilistes l'explique. D'abord, parce que la police se fout des particuliers victimes de vandalisme. Ensuite, parce que la préférence absurde et illégitime accordée aux usagers dits faibles peut amener certains à ce genre d'actes extrêmes.

Chez nous aussi, cela pourrait arriver : "Condamné pour tentative de meurtre sur un cycliste

Le 8 juin 2007, après avoir bu de l'alcool chez un ami, le prévenu est rentré chez lui en voiture. Irrité d'avoir été contourné par un cycliste, il a entamé une course-poursuite. Ne pouvant lui échapper, le cycliste a abandonné son vélo et s'est réfugié dans un jardin.
 
Arrachant la clôture avec sa voiture, le violent a manoeuvré pour atteindre sa victime. Après avoir percuté une voiture en stationnement, l'irascible a pris la fuite en traînant le vélo de sa victime."
(Digne d'un film comique, vous ne trouvez pas?)

"Le ministère public avait requis quatre ans de prison avec sursis et une déchéance à vie du permis de conduire. Précisant qu'on n'avait pas d'éléments prouvant l'intention de tuer et que le tribunal ne pouvait s'appuyer que sur des suppositions de témoins, la défense a plaidé l'acquittement.

Pascal V. a écopé de 3 mois de prison avec un sursis de 3 ans pour ce qui excède la détention préventive. Pour avoir pris la fuite, l'intéressé a été condamné à 6 mois de prison et une déchéance du permis de conduire pour un an avec un sursis probatoire de 3 ans." (Remarquez comment les journalistes subventionnés rapportent les faits : le titre annonce "tentative de meurtre", ce qui est très grave, alors que le juge n'a retenu que la conduite sous influence, les dégradations volontaires et le délit de fuite...)

Permettez-moi de clore cet article portant sur les effets pervers de l'injustice institutionnalisée par ce fait réel, dont mon épouse a été témoin.

Elle se trouvait dans sa voiture rue de la Paix à Ixelles, rue étroite s'il en fût. Roulant en sens inverse, tout à son aise, une cycliste occupait une bande de circulation entière. Incapable de la doubler, un automobiliste marocain la suivait à 10 km/h. Soudain, il utilisa un arrêt de bus pour la dépasser par la droite en accélérant. Trois autres arabes se trouvaient à son bord. L'un des passagers, assis à la place arrière gauche, avait baissé sa vitre et il poussa violemment le guidon du vélo pour le faire tomber. La cycliste vacilla mais parvint à redresser son engin. Le temps qu'elle comprît ce qui lui était arrivé, et pourquoi, la voiture était loin.

Ça arrivera de plus en plus souvent, et pas toujours avec des conséquences aussi bénignes.

Flics bloqués à Liverpool

 

Whoops! A police patrol was marooned on a mechanical bollard that shot up through the floor as the vehicle drove over it in Bold Street, Liverpool

Bonjour!

A Liverpool comme dans toute l'Europe, les "représentants du peuple" n'ont pas de pétrole, mais en revanche ils ne manquent pas d'idées pour tyranniser la majorité de la population : les automobilistes.

Jouant de la crédulité publique, ils agissent comme si les rues leur appartenaient et ils se les approprient, les réservant aux véhicules de l'administration à certains moments.

Comment ça marche? Des pieux d'acier sortent automatiquement du sol entre 10 et 18 heures les jours de semaine, interdisant le passage aux automobiles privées. Par contre, les engins privilégiés de l'administration : bus et voitures de police, peuvent toujours passer grâce à une commande magnétique qui à leur approche fait redescendre les pieux - appelés bollards - dans le sol.

Simple.

Mais efficace?

Hier, une voiture de flics a été empalée à Liverpool, Bold Street, lorsqu'un de ces bollards est brusquement ressorti du sol alors qu'elle traversait. Pour une raison inconnue, la commande a mal fonctionné, et le soubassement de la Vauxhall des flics a été traversé par le pieu. Ça l'a stoppée net.

Comment dit-on? L'arroseur arrosé?

;o)

 

Damage: The bollard gouged a deep furrow in the bottom of the car

25/06/2010

Pagani Zonda roadster de rêve

 

Que diriez-vous d'une petite Pagani Zonda pour vous emmener sur la route des rêves?

Un coup de baguette magique, et hop! Aussitôt dit, aussitôt fait.

Bonne nuit à tous!

 

http://www.freewebs.com/superautoworld/Pagani%20Zonda%20Roadster%20.jpg

Il ne faut plus payer ses amendes

 

Bonjour!

Rapidement, deux petites nouvelles amusantes :

-1) la ville de Liège a présenté ses comptes il y a quelques jours. Il en ressort qu'en 2009, les parcmètres n'ont plus rapporté que la moitié des recettes de l'année précédente, soit... 2 millions d'euros au lieu de 4! Raisons invoquées pour cette moins-value FISCALE (et non de commodité, comme on le répète hypocritement depuis toujours) : la vétusté des installations, et... l'INCIVISME des conducteurs. Comme si consentir à se faire racketter était une question de civisme, au lieu d'être une simple question d'auto-défense!

 

-2) "Deux Belges sur trois ne paient pas leurs amendes" nous apprend belga.

"Les Belges sont de plus en plus nombreux à ne pas payer leurs amendes, une perte qui s'élève pour le gouvernement à des millions d'euros."  (Dans l'esprit des clowns qui nous gouvernent il n'est donc pas question d'amendement des contrevenants, mais bien - comme je le répète depuis longtemps - de taxes hypocrites!)
 
"En 2009, plus de 64% des Belges n'ont pas payé leurs amendes, contre 59% en 2008.
 
Sur les 130 millions d'euros d'amendes, près de 82,7 millions n'ont pas été perçus.
 
L'an dernier, 72% des Wallons n'ont pas payé leurs amendes, contre "seulement" 44% des Flamands.
 
Cela ne concerne pas seulement les amendes pour des infractions au code de la route, mais également les amendes pour des faits criminels, par exemple." (Étant donné que les premières l'emportent largement en nombre sur les secondes, cette remarque n'est rien d'autre qu'une tentative d'intimidation)
 
"Depuis des années on dénonce le laxisme de la perception des amendes, mais rien ne bouge à la Justice et aux Finances", dit la parlementaire Sabien Lahaye-Battheu (pseudo-libérale flamande). Promis depuis des années, le bureau judiciaire de perception n'existe toujours pas et l'idée de déduire du montant que le fisc doit rembourser chaque année pour les impôts le montant des amendes non-payées n'est pas encore appliquée."

Je le répète depuis de nombreuses années : que les Belges cessent de payer les amendes indues dont on les assomme, et ce racket disparaîtra tout seul.