16/05/2010

Dénatalité : l'armée britannique a la solution!

Love and War: The advert that appeared in the Army's official magazine implores female troops to carry a condom

 

Bonjour!

On nous le dit assez : le baby boom n'est plus qu'un souvenir lointain, et si nous n'importions pas massivement des reproducteurs venus d'horizons lointains, la dénatalité ferait frémir un peu plus chaque jour les clowns qui nous "gouvernent" (en effet, ils ont toujours mis sur pied des campagnes visant à soutenir la fécondité de "leurs" administrés - campagnes qui n'avaient que deux choses en commun : leur indigence intellectuelle et leur confondante inefficacité).

Pourtant, sur ce front-là au moins, il y a de bonnes nouvelles : l'armée britannique a découvert le meilleur moyen de relancer la course aux enfants! En effet, un certain nombre de ses soldates se sont retrouvées enceintes "dans le feu de l'action". Comme cette vénérable institution n'est pas encore reconvertie en agence matrimoniale, elle informe ses recrues féminines sur l'affiche reproduite ci-dessus que "sur le terrain, il y a 50 mecs pour chaque femme (...) utilisez des préservatifs."

Nous voyons ce que vaut ce sage conseil : entre 2003 et 2009, 102 combattantes en Afghanistan ont dû être renvoyées au pays pour cause de grossesse.

Est-ce l'extraordinaire disproportion hommes-femmes qui explique cette frénésie reproductive? Ou est-ce la dimension érotique de la guerre elle-même qui a été trop longtemps méprisée? Car c'est bien après 1945 qu'est apparu le baby boom chez nous, n'est-ce pas?

Alors? Pour régler nos problèmes de pensions présents, futurs et avérés, faudrait-il recommencer une "bonne guerre"?

Frontline: Between January 2003 and February 2009, at least 102 British servicewomen posted to Iraq had been sent home after it was found they were to become mothers (file picture)

Ne vous y trompez pas : malgré ce qu'il vous semble, la vraie vamp, c'est celle de gauche