22/02/2008

Maître Hissel et la pédophilie : une nouvelle bavure journalistique?

Maître Hissel, arrêté pour détention de pornographie pédophile : venons-nous d'assister en direct à une nouvelle bavure journalistique?

"Maître Hissel le répète : il n’a ni téléchargé ni acheté de la pédopornographie

La défense de l'avocat Victor Hissel, inculpé pour détention de pornographie enfantine, a répété une nouvelle fois ce vendredi que ce dernier affirme ne pas avoir téléchargé d'images répréhensibles et ne pas avoir accédé, moyennant paiement, à de tels sites. Elle reconnaît simplement l'inculpation et dit ne pas vouloir faire l'instruction du dossier dans la presse.

Maîtres Adrien Masset et Françoise Demol indiquent que :  "Maître Hissel conteste avoir commis cette infraction." Ils soulignent que Me Hissel "affirme depuis le premier jour n'avoir ni téléchargé des images, photos, vidéos ou autres qui seraient répréhensibles, ni avoir accédé, moyennant paiement, à la consultation de ces sites".

"Les affirmations contraires présentées par la presse sont inexactes", ajoute la défense de Me Hissel. Elle précise qu'elle "n'entend pas participer à l'instruction du dossier dans la presse au mépris à nouveau du secret de l'instruction et de la présomption d'innocence"."

Questions :

- comment et par qui les journaleux ont-ils été informés des prétendus aveux de Me Hissel?

- pourquoi quelqu'un au parquet a-t-il décidé de mentir - pour autant que nous sachions - et de jeter Me Hissel en pâture aux gens de la presse?

- pourquoi cet acharnement des journaleux à reproduire plusieurs fois des aveux que Me Hissel nie avoir faits?

 

Venons-nous d'assister à un réglement de comptes à l'intérieur du système judiciaire, et au flingage d'une personne présumée innocente par journaux interposés?