22/12/2008

Gordon Brown s'engage à créer 100.000 nouveaux emplois

large_705922

" Gordon Brown (premier sinistre anglais) s'engage à créer 100.000 nouveaux emplois" m'apprend un site en ligne.

Comment va-t-il faire? Facile : en se lançant dans une politique de grands travaux inutiles aux frais des gens qui travaillent.

Dans le plus pur style keynésien.

Livre sterling / euro : 0,9353, m'apprend une agence de change en ligne (c'est à dire 43,158 anciens francs belges). La chute n'est pas terminée...

06/09/2007

Réchauffement d'origine humaine : the swinging back of the pendulum

Locaux de la BBC à Londres ...

Et comment va la campagne de propagande visant à impliquer les êtres humains dans un éventuel réchauffement difficilement observable?

Eh! bien, elle connaît quelques hoquets...

"Grande-Bretagne: la BBC renonce à un programme sur le réchauffement climatique

La BBC a renoncé jeudi à un programme consacré à favoriser la prise de conscience des effets du réchauffement climatique, estimant que ça ne correspondait pas à son rôle.

Le "Planet Relief" devait être diffusé au début de l'année 2008. Il a été abandonné, plusieurs de ses hauts responsables jugeant que la BBC, financée par l'argent public, avait d'autres devoirs.

Peter Barron, le rédacteur en chef de "Newsnight", le programme d'informations phare de la BBC, a estimé que la mission de la société "n'est pas de sauver la planète". Le responsable des informations télévisées Peter Horrocks a également jugé que la BBC n'avait pas pour vocation d'apparaître en leader d'opinion.

"Notre public nous dit être plus réceptif aux programmes de style documentaire ou factuel comme moyen de comprendre les enjeux entourant ce sujet", a expliqué une porte-parole pour justifier la décision.

Régulièrement critiquée pour ses vues considérées comme trop libérales, la BBC a été vivement attaquée par les groupes de défense de l'environnement.

"La science du changement climatique est très claire et si l'approche est bonne, s'attaquer à cette question très sérieuse ne compromettrait pas l'impartialité de la BBC", a estimé Tony Juniper, le directeur de l'association écologique Les Amis de la Terre."

La BBC, libérale? Laissez-moi rire! La BBC, c'est comme notre RTPS : une télé subsidiée par les politiciens, qui se fait le chantre de leurs messages, contre vents et marées.

"La science du changement climatique est très claire"? D'abord, elle n'est pas claire du tout. Ensuite, cette superstition est destinée à nous coûter à tous beaucoup d'argent - pour assurer la richesse de quelques scientifiques achetés, de certains politiciens, et d'armées de fonctionnaires tels que ceux travaillant pour l'ONU. Enfin, comme la réponse de Peter Horrocks l'indique, l'émission visée n'était pas un documentaire, encore moins une vulgarisation scientifique, mais bien une émission d'OPINION - c'est à dire, au pire de la propagande écologiste.

Conclusion?

Depuis quelques semaines, Tony Blair n'est plus premier ministre du Royaume Uni. Désormais, c'est Gordon Brown qui assure cette fonction. Or, dans notre monde où ce sont les politiciens qui décident de ce que sont la médecine, les connaissances scientifiques et les sujets dont on peut et doit "informer" les zélecteurs - c'est à dire, vous et moi - le retrait de cette émission que la BBC avait prévue sous Blair semble indiquer que Gordon Brown va enterrer cette vaticination pseudo-scientifique, qui n'est désormais plus pour lui qu'un gadget inutile et très coûteux.