18/09/2007

Piétons et obscurité

Ce matin, les lampes se sont éteintes dans tout Bruxelles vers 6h59. Autant vous dire qu'avec la pluie qui tombait et le ciel noir, on ne voyait pas grand chose. Pourtant, à cette heure, nombreux sont les piétons qui parcourent déjà les rues. Deux au moins, habillés de sombre et donc quasiment invisibles, ont traversé alors que des voitures arrivaient sur eux.

A force de donner l'impression aux piétons qu'ils peuvent se permettre n'importe quoi, les politiciens préparent donc des bataillons d'éclopés. Sous prétexte de renforcer leur sécurité, on organise des accidents futurs en plus grand nombre. Car les accidents ne sont très généralement pas le fait de la méchanceté, mais bien plus souvent dus à la distraction, à une mauvaise appréhension des données routières, à des routes dégradées ou à de mauvaises conditions de visibilité.