19/05/2009

OZONE : une catastrophe passée de mode

Je lis pour le moment (chaque fois que j'en ai le temps)

Numériser0001Eh! oui... le trou dans la couche d'ozone...

Ce livre publié en 1992 commente de manière critique une catastrophe passée de mode, qui n'intéresse plus personne, et semble même remonter à la préhistoire puisqu'elle date de plus de dix ans.

Elle devait tuer des millions de personnes par cancer de la peau, faire disparaître toute vie des régions équatoriales, stériliser de larges territoires de notre Terre.

Evidemment, ce n'est jamais arrivé, et n'a même jamais risqué de le faire. Tout le pitch (comme on dit de nos jours) tenait à ceci : il fallait remplacer les CFC des réfrigérateurs par d'autres gaz, plus intéressants pour les grandes entreprises chimiques qui finançaient la campagne de terreur du trou dans la couche d'ozone.

Outre l'intérêt évident que présente le démontage de cette catastrophe inexistante, passée de mode, et de sa gestation, la préface du livre a été écrite par Haroun Tazieff (ingénieur agronome, ingénieur des mines, géologue et vulcanologue, secrétaire d'état chargé de la prévention des risques technologiques et naturels majeurs sous Mitterrand et socialiste convaincu). Lisez-la attentivement : elle date d'une époque pas si lointaine où l'ONU oeuvrait déjà puissamment à créer la Nouvelle Menace Fantôme - celle du réchauffement d'origine humaine, par CO2 interposé.

Je reproduis ci-dessous le prière d'insérer imprimé en 4ème de couverture. Son dernier paragraphe vaut la peine d'être lu.

Numériser0002